Je disais donc qu'il y a mieux que Klik & Play.

Un logiciel o√Ļ l'on puisse sauvegarder. O√Ļ la m√©moire n'est pas restreinte √† 2 Ko. O√Ļ le personnage bouge en m√™me temps que l'√©cran.

Cet eldorado, c'est...

Bon, je vais pas gacher le suspense. Je vais plut√īt vous raconter une histoire merveilleuse :

Il y a quelques ann√©es de cela, je me suis achet√© un CD avec des jeux freeware et shareware dessus. Et dans ce bazar, y avait Pillars of Garendall, un jeu d√©vellop√© par Ambrosia Software. C'est un RPG o√Ļ que le joueur y contr√īle un paysan, et m√™me que le paysan il peut √©voluer en fantassin et puis en chevalier et c'est cool.

Les graphismes sont superbes, les musiques envo√Ľtantes; au risque de para√ģtre trivial, je dirais que c'est grave kiffant.

Le but du jeu est de se friter avec des tas de bestiaux (goblins, zombies ou autres) pour gagner de l'expérience et de la thune pour acheter plus d'armes et devenir plus fort pour pouvoir zigouiller encore plus de monstres, etc.

Ebahi devant tant de beauté et de perfection, je regrettais de ne pas pouvoir programmer des jeux tels que celui-ci.

Je ne voudrais pas avoir l'air de me répéter mais je ne voudrais pas avoir l'air de me répéter mais je ne voudrais pas avoir l'air de me répéter mais - enfin bref, c'est trop cool, comme disent les jeunes.

Et puis un jour, surfant sur le Net, mes lunettes au vent, j'ai appris que Pillars of Garendall était fait avec le logiciel Coldstone, développé également par Ambrosia. Le logiciel était en vente libre, il MARCHAIT SUR MAC et je dirais même plus SUR MAC OS.9. Joie ! Alégresse ! Gruyère ! Je pouvais désormais me procurer ce logiciel afin de laisser libre cours à mon génie créatif, si j'ose dire.

Voir plus haut pour le jeu que je veux faire avec.